Finlande : de plus en plus d’étrangers dans les banlieues d’Helsinki

Pour sa thèse de doctorat, Katja Vilkama étudie les stastistiques migratoires. La chercheuse a découvert que dans la zone de Suvela de la ville d’Espoo (banlieue d’Helsinki), la proportion de personnes parlant une langue natale autre que le finnois (ou le suédois) est passée de 7,6% en 2000 à près de 21% en 2009. Parallèlement, les Finlandais "de souche" sont de plus en plus nombreux à quitter ces banlieues. Le géographe urbain Venia Bernelius explique que ce processus, appelé "white flight", s’il est bien connu dans le reste de l’Europe, n’en est qu’à ses débuts en Finlande. Il ajoute qu’il est très difficile d’inverser ce processus de différenciation ethnique et qu’il est temps d’agir afin d’éviter une ghetthoisation.

Lire la suite

Finlande : des petits écoliers jouent à Kate et William

Hier, 2 milliards de personnes avaient les yeux rivés sur leurs écrans pour assister au mariage de Kate et du Prince William à Londres. En Finlande, des enfants ont reconstitué cet événement à la Wendy House de Turku, une école privée anglophone visitée par la Reine Elisabeth en 1976. A la question "voulez-vous couper le gâteau de mariage", les écoliers ont chacun répondu "oui, je le veux."

Par Marie-Sophie Germain
Source : Yle
Photo : Yle/Ari Welling

Finlande : 50 000 personnes font pousser du cannabis à la maison

L’Institut National de la Santé en Finlande (Yhteiskuntapolitiikka) vient de publier les résultats d’une étude sur la consommation de cannabis et les résultats sont étonnants : 1/5è des Finlandais de moins de 35 ans connaissent quelqu’un qui fait pousser du cannabis à la maison. En effet, il est estimé qu’entre 40 000 et 60 000 personnes cultivent de la marijuana à leur domicile ou ont essayé. Faire pousser du chanvre est pourtant illégal : une peine de prison de plusieurs années peut être prononcée si lors d’une perquisition la police trouve plus de 10 pieds de cannabis.

Mais la plupart des jardiniers en herbe considèrent que c’est moins pire que d’avoir affaire à des dealers. L’une d’entre elles, Nina, 37 ans, témoigne : "il y a des gens très effrayants impliqués dans le trafic de drogue. Et moi je veux être en mesure de contrôler d’où vient mon cannabis". Par ailleurs, le jardinage est considéré comme beaucoup plus rentable que d’acheter de la marijuana sur le marché. Et c’est aussi un hobby qui peut devenir passionnant, et dont les adeptes aiment partager les secrets avec leurs amis.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Helsingin Sanomat

Le régime amincissant Xtravaganza fait des victimes en Scandinavie

Depuis une quinzaine d’annés en Suède (et désormais en Norvège, en Finlande et au Danemark), un concept fait fureur chez ceux et celles qui veulent maigrir : Xtravaganza. Sous ce nom excentrique se cache en fait un programme qui allie entraînement sportif et régime amincissant drastique, prônant un total changement de style de vie dans une optique holistique. Pour environ 20 euros par semaine, chaque participant se rend dans un centre et peut choisir entre 3 programmes et 3 niveaux d’intensité, selon le temps à consacrer au programme et le nombre de kilos à perdre.

Côté régime, il faut se nourrir de sachets de soupes ou de milk-shakes à raison de moins de 500 calories par jour. Selon les témoignages des abonnés à cette méthode, les résultats sont rapides et spectaculaires. Mais de nombreux professionnels de santé viennent d’alerter le siège de la société en Suède – qui compte 140 centres – que cette extrême restriction sur le long terme peut entraîner de graves problèmes de santé. En effet, dans ce pays, plusieurs femmes ont du être hospitalisées pour cause d’intoxication, de lésions à plusieurs organes et de sérieux problèmes digestifs.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Yle

Finlande : moins de grandes oreilles dans les parcs

En Finlande, les villes d’Helsinki et Espoo connaissent un "rabbit-boom" depuis quelques années. Il est difficile d’évaluer le nombre de lagomorphes dans la capitale, mais, à Espoo on estime qu’ils seraient environ 300 lapins urbains à batifoler dans les parcs. Chaque année, Helsinki dépense environ 300 000 euros pour se débarrasser de ces animaux considérés comme nuisibles. Il semblerait que les efforts des chasseurs aient porté leurs fruits, puisque la population s’est considérablement réduite.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Yle
Photo : Yle

Finlande : beaucoup de criminels étrangers sont estoniens

En Finlande, le nombre de crimes commis par des étrangers a augmenté ces cinq dernières années (voir graphique ci-dessus). Selon certains spécialistes, l’ouverture des frontières et de la zone Schengen a augmenté la criminalité des étrangers qui ne passent que quelques heures dans le pays. A Helsinki, 1/5 è des crimes sont commis par des étrangers. Ce sont surtout les Estoniens qui seraient les plus impliqués, suivis par les Russes, les Roumains, puis les Somaliens. "Beaucoup d’Estoniens vivent et travaillent en Finlande, ce qui bien sûr se reflète dans ces statistiques", commente le chef de la police d’Helsinki, Juha Laaksonen.

Par Marie-Sophie Germain
Source : Yle
Image : Yle

Norvège et Danemark : "we speak english very well, thank you"

Une nouvelle étude de l’EPI (English Proficiency Index) vient de révéler que parmi les pays non anglophones, ce sont les Norvégiens qui parlent le mieux anglais ! Les Danois arrivent en troisième position après les Hollandais. La Suède et la Finlande, sont quatrième et cinquième. Alors que la France se situe à la 17è place entre l’Argentine et Mexico, les plus mauvais élèves sont en Thaïlande, en Turquie et au Khazakstan. Vous pouvez voir tout le classement ici.

Par Marie-Sophie Germain
Source : EPI